LE JARDIN DES MIRAGES 

paysages et futurs (im)possibles

Proposition d'installation éphémère pour les festival "Art, ville et Paysage - Hortillonnages d'Amiens - édition 2017"

PROGRAMME

Conception / réalisation d'un jardin éphémère

projet non-retenu


ANNÉE

esquisses  hiver 2016

C’est un jardin de trompe-l’oeil, qui propose, par le biais de dispositifs optiques, une réflexion sur le devenir des paysages.
Plus que de simples paysagistes-décorateurs nous pensons que notre rôle est d’activer l’imaginaire, d’interroger et de partager les
évolutions possibles des paysages. Ceux-ci sont façonnés par des pratiques, des usages, des représentations communes.
Nous trouvons intéressant de soulever des questions sur les pratiques humaines et les dynamiques naturelles qui façonnent l’environnement dans lequel nous vivons, et dont nous faisons partie.
En l’occurrence, le site des Hortillonnages a rompu avec sa destination première, la production maraîchère. Il est à la recherche de nouvelles pratiques, de nouvelles identités afin de faire revivre son patrimoine.


Le jardin des mirages présente des fragments de paysages, des futurs possibles que le visiteur pourra utiliser pour construire une
autre réalité. Si tel était le cas, comment réagirions-nous ?


Notre installation est un leurre
Reprenant le vocabulaire et les techniques de l’illusion, du camouflage et de l’imaginaire associé, nous proposons aux visiteurs de se laisser abuser au travers d’un jardin où poussent les mirages. Tout au long de ce parcours nous cherchons à interroger les possibles évolutions du site des hortillonnages et particulièrement la préservation (ou non) de sa fonction initiale maraîchère et horticole. Les situations exposées ne sont pas forcément fidèles aux évolutions attendues de ces paysages, mais cherchent plutôt à réveiller le regard familiarisé et parfois engourdi des visiteurs ou des habitants. En présentant des points de vues partiaux, ironiques, décalés ou poétiques, c’est l’imaginaire de chaque spectateur que nous cherchons à atteindre.


Un parcours en plusieurs étapes
Nous emmenons les visiteurs vers plusieurs histoires tournant autour de l’eau, du bois et de la terre, éléments omniprésents aux
Hortillonages, en leur offrant les visions de futurs imaginaires. Les différentes histoires se construiront au fil d’un parcours en trois étapes :



 

 

1-  L’arrivée
Le parcours débute avec un unique sentier se détachant de la berge et menant vers l’intérieur de l’île. Serpentant entre les arbres, les taillis et les buisson, il nous mène au pied d’une cabane. Celle-ci est à peine visible, camouflée dans son environnement par des parois réfléchissantes. Une porte se découpe dans le décor, invitant les visiteurs à pénétrer à l’intérieur.


2- Dans la cabane
A l’intérieur de la cabane, les pans de murs disjoints laissent apparaître une partie du paysage et l’existence de 3 chemins permettant de poursuivre le parcours au-delà des murs. Notre regard est attiré par de petites ouvertures pratiquées dans les parois.
Chacune de ces fenêtres cadrent un élément particulier du paysage, mis en avant par des filtres de couleur : l’eau et ses méandres calmes, le camaïeu des feuillages, les berges qui s’érodent…L’envie s’installe alors en nous d’aller se glisser entre deux murs et de prendre un chemin, dans une direction pointée par les ouvertures de la cabane.

3-4- Les « visionneuses de possibles »
Au bout du chemin la curiosité du visiteur est à nouveau attisée par, selon le chemin pris, diverses longues longues vues ou de grands panneaux de plexiglas présentant de «faux paysages», comme autant de futurs improbables des hortillonages : une rizière, des maisons dans un arbre, une base de canoé-kayak, des tobogans colorés, une urbanisation galopante... se superposant avec l’existant. Il les jugera selon sa convenance : effrayants, amusants, poétiques ou séduisants.